Chimeres et Tourbillons

07 août 2013

Souviens-toi

soiree bleuEnfouie au fond d'un placard entre des raquettes de tennis dont on ne se sert pas et les vielles serviettes de toilettes, elle n'avait pas change, pas pris un gramme de poussière. Quand je l'ai vu, j'ai eu un peu d'hesitacion: l'ouvrir ou la laisser la sans y toucher.

Je savais qu'elle était la, je ne l'avais pas oublie, c'est juste que je l'avais occulte. Plus de 2 ans déjà qu'elle séjourne au fond du placard, je l' avais mise a cet endroit car je ne lui trouvais aucune place ailleurs. A ce moment la, j'avais des cartons a ranger, des sacs poubelles a trier, elle était le dernier vestige de cette époque douloureuse ou nous avions perdu Mémé. Je frôlais l'overdose de souvenirs, il avais fallu en un temps recors caser tout son monde dans la maison. Je refusais obstinément de mettre quoi que ce soit a la poubelle, si c'était important pour elle, cela devait le devenir pour moi

Alors j'ai trie méthodiquement les photos, ranger les vêtements, donner ceux qui ne pouvaient pas me servir, entasser un bric a brac tout aussi hétéroclite que farfelu, au bout de quelques semaines, c'était fait. Nous n'avions fait qu'un, elle était chez moi.

Pourtant il restait cette valise en cuir marron emplie de draps, de taies d'oreiller et de traversin. Ils sentaient la violette et rien que l'ouverture me faisait pleurer, alors je la refermais et l'ai entreposée...pour plus tard.

Mais il y a quelques jours, la Chouine a fait le grand ménage et a sortie la valise du fond de son placard. Nous l'avons ouverte tout doucement comme si elle allait se dématérialiser entre nos mains, les senteurs du parfum ont titille mes narines et j'ai souri cette fois.

-"Ils sont super beaux ces draps, pourquoi tu ne les mets jamais?"

-"Ils étaient a Mémé, chérie"

-"Ah...mais ça sert a quoi de les garder si tu les utilises pas?"

-"....Pourquoi tu les veux?"

-"J'aimerai bien..mais seulement si tu veux toi."

Alors j'ai dit oui, un par un ils sont sorti de la vielle valise, un par un je les ai senti, hume avant de les mettre a laver. Après tout, c'était sa grand-mère et je suis certaine qu'elle serait d'accord. 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par jugre à 09:20 - La vie sur terre - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire